Allée au Poirier – Z.I. Ecouflant – CS 81033 – 49015 – ANGERS CEDEX 01 – Tél. : 02 41 88 65 67

article système de couleurs pantone

Qu’est-ce que le système de couleurs Pantone ?

Depuis l’avènement des arts graphiques modernes et de la publicité de masse, la couleur est utilisée pour transmettre une idée, un message ou une émotion, elle est représentative d’une identité unique. Les couleurs jouent un rôle capital dans le processus d’achat ou de mémorisation des marques, si bien que les annonceurs s’ingénient pour trouver LA couleur qui sera créatrice de valeur. Mais comment choisir pertinemment la couleur qui fera office de levier stratégique ?

L'entreprise Pantone Inc

Fondée en 1886 dans l’État du New Jersey, l’entreprise Pantone Inc. était à l’origine une petite imprimerie spécialisée dans les cartes de couleurs, prémices du nuancier, destinés aux détaillants de cosmétiques et à la médecine. A cette époque, les couleurs ne sont pas encore standardisées et le rendu des mélanges diffère selon les imprimeries et les supports d’impression. Par exemple, la célèbre marque de photographie Kodak remarque que les teintes de sa couleur emblématique jaune orangé varient selon les supports d’impression et les imprimeries elles-mêmes, ce qui a un impact direct sur les ventes des produits.

nuancier pantone

Le système de standardisation des couleurs que nous connaissons aujourd’hui a été initié et créé par Lawrence Herbert, un jeune diplômé du département de chimie de l’Université Hofstra de Long Island. Il rejoint l’entreprise Pantone Inc en 1956 et la rachète en 1962. C’est en 1963 qu’il développe le nuancier Pantone Matching System ou PMS. Il s’agit d’un outil de séparation des couleurs révolutionnaire pour l’impression car il permet l’identification des nuances de couleurs au moyen d’un code spécifique.

Ainsi, les imprimeurs peuvent reproduire une couleur unique avec exactitude et à volonté en se référant au code du nuancier. L’objectif de Lawrence Herbert était de créer une norme colorimétrique afin d’uniformiser le langage et de faciliter la communication entre les entreprises et les imprimeurs lors du processus de conception graphique. La technique PMS a donc résolu le problème de la correspondance et de la précision des couleurs sur tout type de document imprimé.

L'avantage du nuancier Pantone face à la quadrichromie CMJN

Parti du constat que la perception des couleurs diffère selon les personnes, les imprimeries et les supports d’impression, l’objectif de Lawrence Herbert était d’en finir avec la quadrichromie. Ce procédé de l’imprimerie traditionnelle permet de reproduire les teintes de la gamme chromatique CMJN qui utilise les 3 couleurs primaires (cyan, magenta et jaune) ainsi que le noir. Bien qu’il soit rapide et bon marché, ce mode d’impression ne peut reproduire que 70% des couleurs possibles, il est donc bien moins exhaustif et précis que la norme PMS de Pantone. En outre la quadrichromie CMJN présente beaucoup d’incertitude et d’approximation en matière de correspondance des couleurs.

À la différence de la quadrichromie, le système de standardisation des couleurs (PMS) est originellement composé de 10 teintes de base. Le principe consiste à mélanger les couleurs de base avant l’impression afin d’obtenir de nouvelles teintes uniques. Dès la création de cette nouvelle norme colorimétrique, l’idée est de fournir aux imprimeurs les gammes de couleurs les plus larges et les plus pures qui soient. Il s’agit d’enrichir les nuances, de mieux maîtriser les couleurs afin d’obtenir des résultats homogènes sur des supports hétéroclites.

Conscient que les nuances de couleurs sont différentes selon le type de papier sur lequel elles sont imprimées, Pantone choisit d’adapter ses nuanciers. Ainsi on peut retrouver trois gammes de couleurs bien distinctes : le Pantone Coated, le Pantone Uncoated et le Pantone Matted. Le code lettre (C,U,M) vient spécifier le type de papier et offrent encore plus de fiabilité et de netteté lors de l’impression Offset. Ces nuanciers enrichis permettent également d’afficher des couleurs spécifiques comme les nuances métalliques ou fluorescentes inexistantes en quadrichromie.

Par ailleurs, du fait que le nuancier soit désormais grandement plébiscité par bon nombre de marques issues de secteurs d’activités différents, Pantone a développé quatre nuanciers distincts selon le secteur d’activité : le Solide, le CMJN, le Textile et le Plastique qui s’adapte respectivement aux différents types de supports autre que le papier.

Pantone aujourd'hui

Autrefois destinés aux professionnels de l’imprimerie, des cosmétiques et de la médecine, les nuanciers Pantone sont devenus incontournables et s’étendent désormais à tous les secteurs d’activités qui requiert du traitement graphique, notamment les métiers du design et de la décoration.

Depuis la création de cette méthode d’inventorisation des couleurs, Pantone n’a cessé d’enrichir ses nuanciers de nouvelles teintes pour offrir toujours plus d’exhaustivité et de précision. Aujourd’hui, les nuanciers Pantone utilisent 18 couleurs de bases qui permettent de recenser plus de 3000 nuances uniques. Désormais, les pantoniers demeurent une référence mondiale en matière de recensement et de correspondance des couleurs mais aussi d’inspiration chromatique. La couleur est perçue comme un élément cardinal dans les processus de conception graphique et dans les stratégies commerciales des entreprises, il est donc important de faire le bon choix.

Depuis 2000, Pantone se place en tant que véritable influenceur et lanceur de tendances chromatiques. Son champ d’action réside aussi dans l’étude et la prévision des tendances afin d’offrir des informations et des inspirations pour chaque marché spécifique. Chaque année, l’institut Pantone dont la mission est d’être une référence dans les solutions chromatiques, élit la couleur de l’année qui influencera les designers dans tous les domaines. En 2022, la marque a présenté Very Peri, une nouvelle création qui présente les qualités du bleu et du rouge-violet, à la fois intense et douce sensé symboliser la technologie et le futurisme.